Retour

HOTEL EUROPEJSKI – REOUVRE SES PORTES

Certains peuvent se demander les raisons d’un tel article, d’autres découvriront simplement un lieu merveilleux pour leur prochain voyage en Pologne. C’est pour moi une grande fierté et un grand honneur d’avoir apporté ma petite contribution à ce projet colossal de rénovation.
Cette réouverture, parmi les plus attendues dans l’ensemble de la scène européenne, amène un nouvel acteur important à Varsovie,  capitale gastronomique déjà très vivante et en constante évolution.
Avec ses 103 suites en plein centre de la capitale, l’Hôtel dispose d’un splendide restaurant Grill, où une cuisine contemporaine est servie. La présence de certains classiques polonais revisités en clé moderne et raffinée permettra de plonger dans les goûts locaux, accordée par les meilleurs produits artisanaux du pays. Le Long Bar, inspiré de la riche tradition singapourienne Raffles, complète la proposition avec une ample sélection de tapas fusion-asiatique.

Une vieille carte des vins de l’Hôtel datant de 1939, trouvée lors du processus de rénovation, a souligné l’ouverture de l’époque aux régions internationales classiques telles que Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Allemagne, etc …
Le message que je me suis senti obligé de livrer à tous ceux qui parcourent la carte des vins actuelle est celui du respect de l’histoire et des traditions, avec une vitrine sur les régions classiques de France intégrée par les désormais incontournables vignobles d’Europe centrale. Vous trouverez des références emblématiques d’Autriche et d’Allemagne, des étoiles montantes de Hongrie, allant de la micro-appellation volcanique de Somlo à Tokaji, et bien sûr de Pologne, avec sa jeune génération de producteurs passionnés.
Le défi consistait au maintien de ce « message central » tout en offrant un sentiment de fraîcheur et de « durabilité ». Plus de la moitié de la liste des vins comprend des producteurs biologiques (ou biodynamiques), le reste étant en production intégrée.
Signe de « qualité sans compromis », le champagne de la maison est également issu des meilleurs terroirs de la Côte de Blancs, un vigneron travaillant selon les principes de la biodynamie depuis près de vingt ans.
Compte tenu du contexte local et culturel, je suis personnellement très fier de ce message que Europejski a voulu adresser à tous les clients et collègues de l’hôtellerie!
J’espère vraiment qu’il deviendra bientôt l’un des temples européens de l’élégance, de la vie culturelle et des plaisirs culinaires!

Contribution de Wine Rose:
– Construction du réseau des fournisseurs
–  Sélection de vins (Restaurant Grill, Long Bar, room service – minibar)
– Programme de formation du personnel

Un merci spécial à l’équipe de direction de Raffles, M. Benat Alonzo, chef exécutif, M. Witek Iwanski, chef de gril, M. Thomas Reymond, directeur F & B, pour leur collaboration précieuse et leur travail inspirant qui a fait de chaque moment passé sur le projet un moment passionnant et enrichissant!
Mes meilleurs vœux à vous tous pour ce nouveau départ!

 

Un morceau de l’histoire de l’hôtel

Situé sur la route royale historique et à proximité de la vieille ville de Varsovie, l’hôtel a ouvert ses portes le 1er janvier 1857. Conçu par Enrico Marconi, il était l’un des hôtels les plus luxueux de l’Empire russe. Il a été étendu en 1907 aux conceptions par Czeslaw Przybylski. En 1921, les propriétaires de l’hôtel, dont la famille Puslowski, se sont associés pour former l’entreprise Hotel Europejski Spółka Akcyjna (HESA).
L’hôtel a été rebaptisé l’Europäisches Hotel lors de l’occupation allemande durant la Seconde Guerre mondiale et accueillait des officiers de la Wehrmacht. Il a été gravement endommagé lors de l’Insurrection de Varsovie en 1944.
En 1945, après la libération de la ville, les propriétaires d’origine ont reçu la permission du gouvernement pour reconstruire l’hôtel et y installer un café dans la partie restante du bâtiment. Cependant, avant qu’ils puissent reconstruire, l’hôtel a été saisi par le gouvernement en 1948 en raison des décrets de Bierut. Le bâtiment a été reconstruit de 1949-1951 à des conceptions par Bohdan Pniewski comme école militaire, avec une balustrade ajoutée le long du dessus, et une reconstitution des sections ruinées de l’extérieur. De nombreux éléments intérieurs survivants ont été enlevés, y compris le grand escalier et les salles de bal, les remplaçant par des dortoirs, des salles de classe et un gymnase. Le bâtiment a servi d’Académie Politique Militaire (Akademia Wojskowa Polityczna) de 1951 à 1954 et ensuite comme bureaux pour le Ministère des Transports. En 1956, le gouvernement polonais a décidé de rendre le bâtiment à son ancienne utilisation en tant qu’hôtel. De 1956-1957, le bâtiment vide a été utilisé pour abriter des émigrants juifs de l’Union soviétique.
Le bâtiment a été transféré à la société touristique d’Orbis en 1959 et reconverti en hôtel. Bohdan Pniewski étant de nouvel architecte.
L’hôtel qui en résulte compte 260 chambres et 13 suites. Il a rouvert aux invités le 2 juillet 1962 comme Orbis Hotel Europejski. En 1965, le Golden Gate Quartet a donné son seul concert en Pologne.
Après la chute du communisme, en 1993, les héritiers des premiers propriétaires de l’hôtel ont intenté un procès pour récupérer l’hôtel de la chaîne publique Orbis Hotels. L’hôtel leur a été remis et fermé le 30 juin 2005. Alors que des préparatifs étaient en cours pour une restauration complète, des espaces au rez-de-chaussée ont été loués à des boutiques et des cafés, et l’espace dans le bâtiment a été loué en tant que bureaux. La structure a été complètement fermée en 2013 pour restauration jusqu’en mai 2018 avec la direction confiée au groupe Raffles-Accord.